1 juillet 2020

Les collections numérisées

Le service documentation-bibliothèque de la SPAL a entrepris une numérisation des collections qui présentent un intérêt documentaire particulier pour notre association.

Cette initiative a rencontré un franc succès, tant pour les propositions de collections à numériser que pour la fréquence des emprunts lors de nos réunions mensuelles.

Les ouvrages suivants, imprimés en format A4 couleur, sont disponibles pour emprunt :




Les échanges postaux nationaux et internationaux lors de la guerre de 1870-71. Cette collection forte de 250 pages et qui était en vente chez un négociant allemand bien connu a trouvé acquéreur à plus de 300.000 euros.

Cet ensemble est particulièrement complet et riche en pièces exceptionnelles qui couvrent les aspects suivants :
  • Les marques de Feldpost
  • Les prisonniers de guerre, les internés en Suisse, les marques de la Croix-Rouge
  • La poste civile allemande dans les territoires occupés
  • La poste française durant la guerre
  • La commune de Paris
  • La mise en place des relations postales bilatérales et internationales




"Jadis ils étaient haut-rhinois", par Egon HABE. 
Cette superbe collection de 64 pages illustre les multiples changements intervenus dans le rattachement du district suisse de Porrentruy et de l’arrondissement de Belfort a diverses entités administratives depuis la révolution jusqu’à leur séparation du Haut-Rhin au moment du congrès de Vienne en 1815 pour Porrentruy et de l’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’empire Allemand pour Belfort (traité de Francfort en 1871). Trois grands thèmes sont illustrés :
  • Les Haut-rhinois du Mont-Terrible (district de Porrentruy)
  • Les marques postales des Haut-rhinois du territoire de Belfort
  • Les Haut-rhinois du Territoire de Belfort de 1849 à 1919, incluant en particulier les marques d’entrée et la poste rural




"La poste à Strasbourg - L’échange du courrier avec les offices postaux des états allemands avant l’UGP", par André PEINE. Cette collection de 84 pages décrit à l’aide d’une remarquable richesse documentaire l’évolution des relations postales entre la France et les états allemands de 1717 à 1870. Les principaux chapitres en sont les suivants :
  • Les conventions postales avec le Prince de Taxis (conventions de 1722 et de 1802)
  • Les conventions postales au début du XIXème siècle (convention avec le prince de Tour et Taxis en 1818, avec le grand-duc de Bade en 1822, avec le roi de Bavière en 1822, les rayons postaux de l'office français, le timbrage des lettres en rouge, la sanification du courrier)
  • L'adaptation des conventions au milieu du XIXème siècle (suppression des rayons postaux, introduction des timbres à date circulaires)
  • Le courrier officiel en franchise totale ou partielle (lettres échangées avant ou après 1857)
  • L'intervention d'intermédiaires privés




"Kriegsbilder aus den Vogese"n, par André CRAYSSAC (94 pages). Cette collection rassemble de nombreux documents issus d’une grande série de cartes postales allemandes montrant la vie quotidienne des soldats allemands dans les Vosges pendant la guerre de 1914-1918.

Ces cartes couleurs furent imprimées à Strasbourg à partir de photographies prises par les photographes Eberth et Wipperling.

Ces cartes postales sont regroupées selon plusieurs thèmes :
  • La vie dans les tranchées
  • Les cantonnements
  • La vie à l’arrière du front
  • Les tombes




"La Poste Cantonale des Vosges en 1870-1871", par Serge LASSERRE.
Cette collection de 80 pages représente l’ensemble le plus complet exposé sur ce sujet depuis de nombreuses années.

La chronologie de l’histoire postale très particulière du département des Vosges lors de l’occupation allemande de 1870-1870 y est particulièrement bien illustrée.

Il s’agit là d’un document de référence du fait du nombre et de la qualité des reproductions en couleur qu’il contient alors que l’iconographie des rares publications antérieures sur ce sujet était réduite tant en volume qu’en qualité (noir et blanc).

Cette collection couvre les chapitres suivants :
  • Naissance de la Poste Cantonale (émission des timbres d'occupation d’Alsace-Lorraine, tarifs postaux)
  • Relation avec la Poste militaire Allemande (Feldpost-relais, courrier des militaires Allemands, cartes de correspondance Allemandes)
  • Présence de la Poste Française (la dissidence, la période Ephémère)
  • Cachets et marques propres à la poste Cantonale (grand et petit cachets d'Epinal, cachets de mairie, cachets télégraphiques, cachet linéaire de Remiremont, cachet tronqué de Mirecourt, cas de la ville de Saint-Dié, marques accessoires)
  • Courrier pour civils et militaires (courrier de Paris et de France, cartes de correspondance, courrier des militaires Français)
  • Divers (les 18 communes annexées au Bas Rhin, tarifs erronés, sur-affranchi etc ...)





"La Poste à Truchtersheim", par Marcel KLIPFEL, est une collection de 40 pages qui illustre l’histoire postale de Truchtersheim depuis l’ouverture du son premier bureau de distribution le 19 février 1830, jusqu’à l’année 2006.

La copie de cette collection a été trouvée sur internet. La présentation des marques postales pendant ces presque deux siècles est particulièrement complète. La collection est structurée autour des grandes périodes historiques de l’Alsace :
  • la période française antérieure à la création des timbres-poste
  • la poste française entre 1849 et 1870, y compris la poste rurale
  • la guerre de 1870-1871 puis la période allemande jusqu’en 1918, incluant un chapitre sur les cachets d'ambulants
  • les périodes de transition 1918-1919 puis 1919-1920
  • la période française 1919-1939
  • l’annexion allemande de 1940-1944
  • et enfin le retour à la France depuis 1945.




"Die deutsche Post im Elsass-Lothringen in 1870-1918", par Heinz HOFF (en allemand). Cette collection de 42 pages s’attache d’abord à décrire les timbres d’occupation et les types d’oblitérations, présentant au passage de belles combinaisons.

Puis est présentée la poste vers la zone occupée avec de nombreux plis en provenance des états allemands. Les marques de Feldpost sont ensuite illustrées, s’intéressant d’abord à la poste des armées prussienne et allemande, et aussi à celle de l’armée bavaroise.

Enfin les différents types d’étiquettes de recommandation sont richement illustrés, ainsi que les cartes de correspondances civiles (françaises) et militaires (allemandes).




"Occupation prussienne dans la Marne 1870 - 1872 : conséquences sur les relations postales", par Gilles FORTIN, collection de 88 pages médaillée d’or en 2013. Cette collection couvre le département de la Marne pendant la guerre de 1870 en particulier les FELDPOST-RELAIS (relais de poste militaire) suivants : Châlons-sur-Marne N° 19 puis N° 92, Vitry-le-François N° 22 puis N° 96, Epernay N° 23 puis N° 47, Reims N° 25, Blesmes N° 45, Fismes N° 47, Sézanne N° 58 et Mourmelon-le-Grand N° 64.

Les périodes suivantes sont illustrées :
  • De la déclaration de la guerre à la création de la poste d'occupation
  • Le service postal en Zone occupée y compris à destination des pays du Postverein, d'une part du 10 septembre 1870 au 23 mars 1871 veille du retour du service postal autorités françaises (24 mars 1871) pour le courrier civil, d'autre part du 10 septembre 1870 au 16 septembre 1873 date de l'évacuation de Verdun et de la fin de l'occupation
  • La correspondance avec les territoires annexes ("double-port")
  • La correspondance avec la zone libre ("double-port")
  • Les acheminements particuliers (ballons montes et autres acheminements)
  • La correspondance avec l'Etranger



"Les marques postales et cachets du Haut-Rhin avant l’utilisation du timbre-poste", par Albert FILLINGER. Cette collection de 180 pages présente un bel échantillon des marques postales anciennes du Haut-Rhin, commençant par les marques sans numéro de département, puis celles avec numéro, les ports ornés, les marques de correspondances officielles, les déboursés manuscrits et au tampon, les cursives, les grands cachets à date type 11, 12 et 13, les cachets à date de taille intermédiaire type 14, les petits cachets à date type 15, les cachets de Février 1828, les marques d’entrée, les marques comptables et celles des boites rurales, les marques d’arrivée à Belfort datées du calendrier révolutionnaire, les griffes administratives du préfet et du département, les marques et tarifs spéciaux à la région limitrophe et enfin les marques de taxe manuscrites et au tampon.





"Les timbres perforés d’Alsace et de Lorraine", par Jean-Paul LE CONTE. Monsieur Le Conte, décédé en 2016, était membre de la SPAL et spécialiste incontesté des timbres perforés de notre région. Son épouse a bien voulu accepter de verser la copie de cette collection exceptionnelle à la bibliothèque de la SPAL. Nous l’en remercions vivement.

Cette collection de 178 pages a été honorée d’un brillant palmarès à de nombreuses expositions philatéliques départementales, régionales, et nationales en France et en Allemagne.

Cette collection est construite selon un fil conducteur de 4 périodes correspondant aux aléas historiques de l'Alsace et de la Lorraine Mosellane :
  • Période 1 : 1870 - 1919 (allemande)
  • Période 2 : 1919 - 1940 (française)
  • Période 3 : 1940 - 1945 (allemande)
  • Période 4 : 1945 - 1954 (française)
Les sociétés et entreprises commerciales allemandes et françaises ont perforé leurs timbres pour éviter que les employés n’utilisent les timbres pour leur usage personnel.

La perforation des timbres-poste a été autorisée en Allemagne par un décret officiel en date du 02 juin 1876 et fut interdite en France le 21 janvier 1955 en application de la loi 54-1215 du 06 décembre 1954.





"La carte postale en Moselle annexée : tarifs, compositions et destinations du 1er janvier 1900 au 14 décembre 1918", par Stéphane Demeraux. Cette étude de 48 pages est composée de cartes et d'entiers postaux expédiés entre le 1er janvier 1900 et le 14 décembre 1918. Ces deux dates correspondent à une période d'utilisation des timbres « Germania » en Lorraine annexé. Elle est centrée sur les tarifs de la carte postale et de la carte au tarif des imprimés.

Les tarifs «intérieurs» ont un peu évolué pendant ces presque 19 années, alors que pour l’étranger ils n'ont pas changé. Cette collection évoluera donc peu pour ce qui concerne les tarifs et de leur composition.

Une attention particulière a été portée à la recherche de destinations étrangères. Pour l’Europe, 17 pays sont recensés. L'Autriche-Hongrie a un statut particulier car les tarifs intérieurs allemands y sont appliqués.

L'Afrique est représentée par six colonies différentes (françaises, belges ou britanniques). L'Asie est une destination rare, seulement quatre cartes étant répertoriées, dont deux adressées à la colonie Impériale du Kiaustchou ; elles bénéficient à ce titre de l'affranchissement au tarif intérieur.

Enfin les continents américains sont représentés par cinq pays différents. Aucune carte pour l’Océanie n’a été recensée jusqu’à présent.





"La poste à Kalhausen", par Laurent RICHTER (source internet). Cette notice de 33 pages, postée sur internet, n’est pas une collection à proprement parler mais une intéressante monographie d’histoire postale concernant Kalhausen (Moselle) entre 1893, date d’ouverture de l’agence postale, et 2007, date où l’annexe postale est transformée en « point-relais ».

Cette notice comporte de nombreux documents et photographies illustrant l’histoire des familles de postiers et des bâtiments de la poste de Kalhausen à travers les vicissitudes des guerres, des changements de régime et des réorganisations des services postaux.





"Le double affranchissement pendant la guerre franco-prussienne de 1870-1871", par Serge LASSERRE. Cette collection de 80 pages a été médaillée d’or à Paris-Philex 2018. Elle est organisée autour des différentes périodes de tarifs postaux rythmées par la succession des conventions postales franco-allemandes.

On y trouve un florilège de double-affranchissements exceptionnels : affranchissements multiples par timbres d’occupation de 1c, 2c et 4c, affranchissements spectaculaires de septembre 1871, affranchissement avec utilisation de demi-timbre, imprimés en doubles affranchissement, double-affranchissements en double port et triple port, matérialisation de la taxe française par timbre-taxe, lettres recommandées avec double-affranchissement. Une archive de documents remarquables.




"Saint-Louis, un bureau de poste pas comme les autres", par Egon HABE. Cette collection extrêmement complète de 220 pages, retrace l’histoire mouvementée de la poste à Saint-Louis.

Durant un siècle environ, de sa création à la Révolution, Saint-Louis est un lieu-dit annexé à la commune de Village-Neuf. Saint-Louis obtint son autonomie municipale en 1793.

Par sa réunion officielle avec le hameau Suisse de Michelfelden, devenu Français à la révolution, Saint-Louis prendra le nom révolutionnaire de Bourg-Libre.

Bien situé sur la liaison de Mulhouse à Bâle, il se compose de quelques maisons de gardes de tabac, d'une ferme, d'une chapelle, d'une maison de douane et d'un relais de poste aux chevaux.

La ville doit son développement à la ligne de chemin de fer Strasbourg-Bâle dont le tronçon Lutterbach-Saint-­Louis fut inauguré le 25 octobre 1840 et deviendra la première voie ferrée au monde à traverser une frontière, en 1844.

En trois siècles, ce hameau d'une centaine d'âmes marqué du sceau des rois, s'est transformé en une ville de près de 21.000 habitants. Depuis les années 1970, l’attractivité de la ville s’est encore renforcée par la présence de l'aéroport de Bâle-Mulhouse sur son ban communal.





"Trois siècles d’histoire postale à Huningue", par Joseph ULL. Cette superbe collection de 150 pages inclut un ensemble exceptionnel de marque d’entrée par Huningue du courrier provenant de l’empire autrichien, du Pays de Bade et de Suisse.

Le bureau de Huningue, frontalier avec la Suisse, est ouvert dès 1648, après l’annexion de l’Alsace à la France.

L’histoire en est marquée par la construction de la citadelle de Vauban, démantelée en 1816 après le congrès de Vienne.

A cette occasion, le bureau de Huningue est relocalisé à Saint-Louis pendant plusieurs mois. Huningue était un bureau frontière d’importance du fait de sa situation adjacente à la Suisse par le canton de Bâle et à l’Allemagne par le Pays de Bade.

Les cantons suisses étant eux-mêmes assurant le transit postal de l’Autriche et des Etats Italiens en dépendant vers la France, la tâche du bureau de Huningue était complexe.

Après 1817, l’Autriche tenta de rediriger les missives provenant des autres états italiens vers son propre système postal, une tentative connue sous le nom de « censure Metternich ». Cette histoire à rebondissements est richement illustrée dans cette collection.

Avec l’avènement du chemin de fer le bureau d’échange de Huningue fut définitivement transféré à Saint-Louis en 1845.

L’histoire plus récente fut marquée par la fusion temporaire des bureaux de Saint-Louis et de Huningue en 1942 lors de l’annexion nazie.





"Le contrôle postal militaire à Saint-Louis de 1914 à 1918", par Jean-Pierre BOSSERT. Cette collection de 100 pages illustre magistralement les activités du contrôle postal militaire et de la censure à Saint-Louis pendant la Première Guerre mondiale.

Le contrôle du courrier fut mis en place par l’empire allemand dès le 1er août 1914, le courrier de Saint-Louis et de sa région étant alors contrôlé à Mulhouse. Le centre de Saint-Louis fut mis sur pied au printemps 1915.

Cette collection illustre les différents types de marques de contrôle utilisées dans le temps, initialement « Militarische Überwaschungstelle », puis « St Ludwig P.K. » de différentes tailles et différentes caractéristiques.

Sont également présentés les différents moyens de fermeture des courriers contrôlés : cachet de cire, bande de fermeture ou étiquette.

Plusieurs exemples spectaculaires de courrier censuré par grattage ou par raturage sont présentés. L’ouvrage se termine par des courriers vérifiés par le contrôle postal français mis en place après l’Armistice et ceci jusqu’au mois d’octobre 1919.

De nombreuses photographies et cartes postales des bâtiments et des employés du contrôle postal.





"La Poste à Sierentz de 1772 à 1948", par Egon HABE. Cette collection de 100 pages, très complète, comporte de nombreux documents originaux agrémentés de descriptions très claires et de commentaires historiques.

La poste de Sierentz est créée le 1er février 1772 à l’initiative du Baron Waldner de Freundstein, le seigneur local, qui voulait capter les échanges postaux entre Mulhouse et Huningue/Bâle. En effet, Mulhouse était alors une cité indépendante qui se chargeait elle-même de l’acheminement de son courrier vers la Suisse.

L’Intendant Général des Postes ne fut pas insensible à cette situation et créa une recette à Sierentz, mais aussi à Habsheim, bien plus proche de Mulhouse. C’est cette dernière qui capta et géra le courrier en provenance de la cité. Tout le monde perdit au change, sauf la caisse de l’Intendant des Postes !





"La poste en Alsace pendant l’annexion allemande", par Joseph ULL. Cette collection 84 pages présente un bel échantillon de documents postaux d’Alsace pendant la période allemande de 1870 à 1919. Les différentes périodes tarifaires de 1870-1872 sont bien illustrées.

On y trouve de beaux affranchissements au type Brustschild puis Adler/Krone en Pfennige puis en Pfennig, en particulier des lettres recommandées ou chargées.

Les cachets en fer à cheval sont bien représentés. Les marques de poste ferroviaire couvrent la période depuis 1872.

Les différentes entreprises de postes privées de Mulhouse, Colmar et Strasbourg sont joliment illustrées par de nombreux plis ayant circulé.





"La poste en Alsace 1870-1940", par Claude MONTANDON. Cette superbe collection de 140 pages est riche en documents particulièrement originaux.

Plus d’une vingtaine de pages sont consacrées au courrier des assiégeants en 1870, avec une transcription du texte des cartes mettant en lumière les évènements militaires et les conditions de vie des troupes allemandes.

La période d’utilisation des timbres d’occupation et celle du double-affranchissement est bien illustrée. La période allemande comporte des affranchissements composés peu fréquents, de beaux plis recommandés et des marques de la poste ferroviaire.

La période française inclut une belle série de lettres taxées vers ou provenant de la Suisse.


27 mai 2020

Les 150 ans de la guerre de 1870-1871

En 2017, notre collègue Gilles Feutren a proposé au comité de la SPAL de marquer les 150 ans de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 par une exposition philatélique.

Le projet a beaucoup mûri et évolué de réunion en réunion, pour aboutir à une exposition itinérante et un ensemble de six publications.

Ainsi, une quarantaine de panneaux, reprenant les évènements majeurs de la guerre 1870-1871, en particulier les batailles et les villes assiégées, seront visibles aux dates et lieux suivants (sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire ; cette liste sera mise à jour sur le blog de la SPAL) :

  • 06 septembre 2020 : Sélestat
  • 05 au 27 septembre 2020 : musée de Phalsbourg
  • 10 et 11 octobre 2020 : Marcophilex à Monéteau (près Auxerre)
  • 18 octobre 2020 : bourse à Woerth
  • Courant octobre 2020 : mairie ou bibliothèque de Sarrebourg
  • 06 au 08 novembre 2020 : 150 ans siège à Belfort 
  • Courant 2021 (dates à définir) : Colmar, Dorlisheim et Forbach




L’ensemble des panneaux d’exposition a été repris dans un ouvrage collaboratif de 100 pages associant histoire et histoire postale, mis en forme par notre collègue Sébastien Strubel.


Cinq nouveaux ouvrages portant sur des sujets particuliers relatifs à la guerre 1870-1871 et ses conséquences sont publiés par la SPAL :




Les premières étiquettes de recommandation en Alsace-Lorraine, 1870-1875

Etude de 76 pages par Philippe Boutserin consacrée à l’expérimentation en Alsace-Lorraine d’étiquettes pour les envois recommandés, à partir de 1870 et jusqu’en 1875.

Sont présentées dans le détail les six types d’étiquettes utilisées, mais également les trois tarifs postaux en vigueur durant la période.

A la fin de l’ouvrage, l’auteur propose un répertoire de l’ensemble des lettres recommandées connues 




Les cartes de correspondance de la Croix-Rouge en Alsace en 1870

Publication de 36 pages de Philippe Boutserin consacrée aux cartes de correspondance imprimées par les comités de la Croix-Rouge de Strasbourg, Mulhouse, Haguenau et Bischwiller en 1870.

Les acheteurs recevront un fac-similé de la carte du comité de Strasbourg réimprimée en 1970.




Les premières cartes postales civiles dans les territoires français occupés en 1870-1871

Publication de 90 pages de Gilles Feutren et Gilles Fortin consacrée à l’histoire et au recensement des premières cartes postales civiles officielles jamais utilisées sur le territoire français.

Il s’agit des cartes diffusées par le poste allemande lors de l’occupation 1870-1871 : cartes de correspondance imprimées en français, « Correspondenz-Karten » de la poste civile et des cartes de Feldpost, principalement utilisées par les militaires en franchise postale mais parfois aussi par les civils après affranchissement.

Toutes sont des documents rares et recherchés. Une étude des circulaires postales replace l’histoire de ces cartes dans celle de la guerre franco-prussienne.




Les débuts de la poste ferroviaire prussienne en Alsace-Lorraine, mars à décembre 1871.

Etude de 84 pages de Michel Frick présentant les 23 lignes de chemin de fer ouvertes à la poste ferroviaire prussienne à partir de mars 1871 en Alsace-Lorraine.

Pour chacune des lignes sont présentés les timbres à date en service et un inventaire des mentions manuscrites d’origine de la poste ferroviaire, avec dates extrêmes relevées, jusqu’au 31 décembre 1871, c'est-à-dire durant la période d’utilisation des timbres d’occupation.




Les bulletins d’accompagnement des colis postaux en Alsace-Lorraine, 1871-1876

Etude de 116 pages de Michel Frick consacrée aux documents d’accompagnement de colis postaux utilisés en Alsace-Lorraine avec étiquettes de dépôt « aus … + nom du bureau de poste »

L’ensemble des étiquettes connues sont répertoriées puis est présentée l’évolution des tarifs postaux en vigueur durant la période d’utilisation de ces étiquettes, abondamment illustrée à l’aide de la centaine de documents connus, affranchis au tarif intérieur ou adressés à l’étranger.




25 mai 2020

Nouveautés dans la bibliothèque de la SPAL et inventaires

La bibliothèque de la SPAL s'est enrichie des ouvrages suivants :




"La poste à Rixheim", publication 2002 de Michel Kuenemann et du cercle Philatélique de Rixheim, format A4 couleur, 205 pages.

Rixheim est un bourg qui, sous l’ancien régime, était situé à l’écart des grandes voies de communication, telle la route Mulhouse-Bâle.

Il semble que le premier bureau de poste ait été installé en 1843 dans l’enceinte de la célèbre manufacture de papiers peints Zuber, située dans l’ancienne commanderie des Chevaliers Teutoniques.

Il semble que cette manufacture, dont les relations de commerce étaient très actives, ait été l’un des moteurs de la création de ce bureau.

S’en suit une belle présentation de lettres et des diverses marques postales de la commune, sans oublier le célèbre cachet Grand Chiffre 3154 de Quito en Equateur.

Cet ouvrage est très riche en documents d’archives concernant la création du bureau postal ainsi que la création de la poste rurale.




Catalogue "Die R-Zettel der Bahnpost - VOM AUSLANDE über ..." de l’Arge R+V-Zettel (offert par Laurent Bonnefoy)

Ce catalogue des étiquettes de recommandation « de l’Etranger » de la poste ferroviaire allemande décrit l’historique de ces vignettes ainsi que les différents types d’étiquettes et les lignes ferroviaires qui les ont utilisées ainsi que leurs périodes d’utilisation.

Pour l’Alsace-Lorraine il s’agit de Strasbourg (lignes de Bâle, d’Avricourt, Mühlacker près Karlsruhe, de Metz (lignes du Luxembourg, de Trèves par Sarrebruck, de Pagny, de Sarrebourg) et de Mulhouse.




"Histoire Postale de Forbach - Tome l, des origines à 1919" d’Alain Demeraux (offert par l’auteur).

Cet ouvrage extrêmement complet de 250 pages présente l’histoire postale de Forbach des origines à 1919 dans le contexte des histoires qu’elles soient nationale, régionale, locale, industrielle et bien sûr postale.

En plus des chapitres relatifs au bureau sédentaire, des chapitres traitent des routes postales, de la poste ferroviaire, des échanges de courriers avec les états allemands, de l’armée de la Moselle, de la guerre de 1914-1918 et du retour à la France.


La bibliothèque de la SPAL a reçu dernièrement les revues suivantes :


"Les Feuilles Marcophiles" n° 379 et 380 de l'UNION MARCO-PHILE comportent les articles suivants qui pourront intéresser les membres de la SPAL :

  • Les marques contemporaines AFFRANCHIGO, par L. Faivre
  • La 3ème partie de l’article sur les cartes d’abonnement à la réexpédition (1999-2006) par R. Pleinfossé.
  • Les évolutions dans le traitement du courrier sur les machines de tri industriel petit format (MTI-PF) par Y. Coquin et L. Guillard.

Un article de « l’Atelier des Marques d’Armée » sur le renforcement du contrôle postal sur le courrier des soldats alsaciens-lorrains en mars 1917, par E. Lebecque qui a bénéficié de la documentation de nombreux spalistes que l’UM tient à remercier chaleureusement.







"La Philatélie Française n° 693 et 694" - Mensuel de la Fédération française des associations philatéliques (FFAP)  : rien concernant l’Alsace-Lorraine






Arge Krone/Adler N° 65 dans ce numéro, de nombreux articles sont pertinents pour l’histoire postale allemande d’Alsace-Lorraine :

  • Les formulaires d’envoi contre remboursement (Nachnahme)
  • Les cartes d’envoi de paquet urgent (Notpaketkarten)
  • Le dépôt des envois recommandés en dehors des heures d'ouverture des guichets
  • Les étiquettes de « Taxquadratwechsel » sur les cartes d’accompagnement des colis postaux, qui indiquaient la répartition de l’encaissement du port entre les différents intervenants postaux.
  • Les premières étiquettes de recommandation perforées
  • La marque « MUNSTER-COLMAR / *WAGENBRIEFKASTEN*/* »

A noter, une page consacrée au nouvel ouvrage de la SPAL sur les timbres perforés d’Alsace-Lorraine.





Un inventaire complet des ouvrages et études figurant dans la bibliothèque de la SPAL a été réalisé par notre documentaliste Gilles FEUTREN :


5 mars 2020

Vente-échanges interne N° 31

Les 98 lots de la 31ème vente-échange interne de la SPAL spécialisée sur la poste ferroviaire sont visibles en cliquant sur l'un des deux liens ci-dessous :





La participation à la vente-échange est strictement réservée aux membres de la SPAL à jour de la cotisation. Seuls ceux-ci ont accès à la liste des prix de départ, aux conditions de vente et à la fiche d'ordre d'achat.

Date limite de soumission des ordres : MARDI 24 MARS 2020


17 février 2020

Nouveautés dans la bibliothèque de la SPAL

La bibliothèque de la SPAL a reçu dernièrement les revues suivantes :

  • "LES FEUILLES MARCOPHILES" n° 378 de l'UNION MARCOPHILE (3ème trimestre 2019) : comportent plusieurs articles qui peuvent toucher à l'Alsace et la Moselle : une étude sur le courrier et marques des camps d'internés civils étrangers en Algérie durant la Première Guerre mondiale par M. Courteny (dont une lettre de Strasbourg pour le camp de Lambèse), un article sur les cartes d'abonnement à la réexpédition par R. Pleinfossé, un article sur les timbres de "contrôle affranchissement avion" par L. Guillard et L. Bonnefoy qui présente une lettre pour les Etats-Unis contrôlée à Haguenau en juillet 1949.





"LES FEUILLES MARCOPHILES" hors-série 2019-01 "MARCOPHILEX XLIII" de l'UNION MARCOPHILE : comportant une série de résumés d'exposants dont "Thionville, de l'errinophilie à la philatélie" de P. Schaff, et la "verbalisation et répression des infractions postales" par L. Bonnefoy.





  • SCHRIFTENREIHE n° 63 (2019) de l'ARBEITSGEMEINSCHAFT NORDDEUTSCHER POSTBEZIRKformat A4 couleur, 264 pages. Cet ouvrage richement illustré analyse les relations postales entre l'Allemagne et la France pendant cette période charnière. Dans une première partie sont étudiés les tarifs, les marques d’entrée, les marques de taxation, les voies d'acheminement jusqu'à la déclaration de guerre du 19 juillet 1870. Une deuxième partie analyse les relations postales - y compris celle des prisonniers de guerre - pendant la guerre franco-prussienne, jusqu'au traité de Francfort du 10 mai 1871. La dernière partie illustre la normalisation des relations postales après le traité et jusqu'à la fin de l’année 1871.






  • RUNDBRIEF n° 110 (octobre 2019) de l'ARBEITS-GEMEINSCHAFT NORDDEUTSCHER POSTBEZIRK (section 6 Elsaß-Lothringen) présente quelques plis à la taxation originale ou incertaine, sélectionnés par Jean Kauffmann. A noter, un tableau qui présente les différents type d’écriture Sütterlin utilisée en Allemagne jusqu'en 1941.






  • RUNDRIEF n° 212 de l'ARBEITSGEMEINSCHAFT DEUTSCHE FELDPOST 1914-18 (Juin 2019) : rien sur l'Alsace-Lorraine mais à noter la reproduction d'un article publié en novembre 1914 intitulé "Wo bleiben die nicht angekommen Feldpostbriefe", ou pourquoi ces lettres ne sont pas arrivées …




Voir également l'onglet "BIBLIOTHEQUE" : règlement du service de la bibliothèque + liste des ouvrages en bibliothèque