samedi 28 avril 2012

Les timbres de la Libération en Alsace (1944-1945)

Des émissions dites de la Libération sont connues à Colmar (février 1945), Haguenau et Saverne (décembre 1944).




Aucune de ces émissions n'a été officiellement reconnue par la poste, et de toute façon l'interruption du trafic postal (carte postales jusqu’au 18 mars et lettres jusqu'au 5 mai), n'aurait pas permis au courrier affranchi avec ces figurines d’être acheminé.




Il s'agit donc, dans tous les cas, de souvenirs philatéliques.

Une étude détaillée sur l'émission de Saverne a été publiée par la SPAL en 2000.



samedi 21 avril 2012

La poste ferroviaire sur la ligne Mulhouse - Wesserling (1868-1870)

De 1868 à 1870, la poste ferroviaire était présente sur la ligne Mulhouse - Wesserling - Mulhouse.

A chaque arrêt, du courrier pouvait être pris en charge. Un timbre à date circulaire ondulé spécifique à chaque station était apposé par le postier (appelé courrier-convoyeur) qui voyageait dans le train.

Il n'avait toutefois pas le droit d'oblitérer le timbre-poste : cette opération était réalisée après débarquement du courrier.




On comptait neuf stations sur la ligne MULHOUSE - WESSERLING : Mulhouse, Dornach, Lutterbach, Cernay, Thann, Bischwiller, Willer, Saint-Amarin et Wesserling.

Le timbre à date porte en son centre l'abréviation de la ligne : "MULH W." dans un sens, "W. MULH" dans l’autre sens. Il y avait quatre convois aller et retour quotidiens.



Pli avec oblitération gros chiffre 2578 de Mulhouse
et timbre à date de Willer



Pli avec oblitération gros chiffre 2578 de Mulhouse
et timbre à date de Lutterbach



Pli avec oblitération gros chiffre 3926 de Thann
et timbre à date de Wesserling


samedi 14 avril 2012

Les taxes au tampon façon manuscrite à Wesserling

Les plis en port dû (c’est-à-dire dont le port est payé par le destinataire) portent au recto le montant du port. Cela était réalisé de façon manuscrite dans la grande majorité des cas.

Avec le développement du trafic postal, certains directeurs ont fait fabriquer des timbres pour taxer les lettres, afin de gagner du temps.

Ce fut notamment le cas à Wesserling, dont le bureau disposait à priori d'une gamme complète de timbres.


Pour en savoir plus : étude n° X et X suite B de la SPAL



26 décembre 1843 : taxe 4 décimes



13 avril 1835 : taxe 6 décimes (lettre dite pesante)



samedi 7 avril 2012

Les premiers timbres à date dans le Haut-Rhin : un essai en février 1828

La loi du 15 mars 1827 rend obligatoire le timbre à date au départ à partir du 1er février 1828.

Un essai fut réalisé en février 1828 dans une centaine de bureaux de poste en France qui furent dotés d'un composteur dont tous les éléments étaient mobiles.

Dans le Haut-Rhin, l'expérience fut menée à Colmar, Mulhouse et Huningue.

Ce timbre dateur ne fut pas concluant et fut retiré par décret dès le 18 février 1828, les empreintes étant souvent peu lisibles.



Timbre à date de Colmar (12 février 1828)



Timbre à date de Mulhouse (20 février 1828)



dimanche 1 avril 2012

"LE TRAIT - D'UNION" n° 148

Bulletin trimestriel interne de l'association des SPécialistes en marques postales et oblitérations d'Alsace-Lorraine (SPAL), "LE TRAIT - D'UNION" n° 148 (1er trimestre 2012) vient de paraître.

Constitué de 48 pages et richement illustré, son copieux sommaire est le suivant :

- A la SPAL (mouvements, dates de réunion, catalogue 1870-1918, catalogue sur les "Lazarett"),

- Commentaires, précisions sur un article paru précédemment (lettre de Flensburg à destination de Bitterfeld, lettre de Moyenvic, lettre de Fontoy pour l'Empereur, lettre de Wörth pour la France affranchie à 12 pf),

- Questions (ambulant PARIS-LORRAINE),

- Réponses (Comité alsacien-lorrain à Petrograd),

- Informations générales (manifestations),

- Petites annonces,

- Nouveautés ordinaires (fermeture de bureaux, lettre verte)




- Découvertes et actualités (lettre de Rheinhausen pour Saint-Avold, lettre de Landau du 22 nivôse de l'an 2, des lettres avec affranchissements français avec dates tardives dans le Haut-Rhin en 1870-1871, journal de la Meurthe et des Vosges, utilisation irrégulière d'un timbre d'occupation à Belfort, une levée peu ordinaire, Belfort à l'heure allemande en 1873, étiquette "Frei / laut Entschädigungs- / Conto", lettre d'Ars-sur-Moselle affranchie à 40c en 1872, acheminement autorisé par les militaires, bel affranchissement pour une lettre en valeur déclarée, timbre à date "BALLON D'ALSACE / HT-RHIN", une combinaison inédite ; formulaire allemand/timbre à date provisoire français, une nouvelle étiquette "P.P." à Schiltigheim, Caisse nationale d'épargne, une griffe oblitérante de dépôt auxiliaire, cachet de Mittlach oblitérant, bulletins d'expédition de colis postaux affranchis avec 14 et 15 timbres-poste, étiquette "Bahnpost", taxation en Moselle et en Alsace du courrier insuffisamment ou non affranchi originaire de France, timbre à date de Strasbourg-Meinau avec la lettre C, archives "Francotyp", lettre énigmatique de Colmar à Kembs, découvertes en Moselle, le bureau-frontière "P", abréviation, le centre de tri de Mulhouse et la poste interarmées, annulation à l'arrivée, ambulant Luxembourg-Bâle, empreinte de machine à affranchir avec indication géographique, des étiquettes et des tampons pour tous les cas),

- Dans les ventes (21e vente GARTNER du 6 février 2012, 140e vente Harald RAHUT du 26 janvier, vente mars 2012 LOTH),

- Littérature philatélique,

- Les timbres Elsass et Lothringen sur documents au tarif (le 80 pfennig),

- Revues de nos membres correspondants mises en bibliothèque,