3 décembre 2011

Les timbres-poste français perforés utilisés sur colis postaux

A partir de 1927, les timbres-poste utilisés en Alsace-Lorraine sur les bulletins d’expédition de colis postaux, dont la valeur faciale était égale ou supérieure à 3 francs, devaient en principe être perforés, avant d’éviter leur réemploi éventuel.

En général, la perforation a eu lieu avant que le timbre-timbre ne soit collé sur le bulletin, parfois après coup (la perforation traverse dans ce cas le bulletin).

La perforation est généralement circulaire mais il s’agit parfois d’un triangle ou d’un losange, dans certain cas d’un simple trou réalisé avec une lame ou d’une simple déchirure du timbre-poste.

Il existe quelques cas de perforation par erreur de timbres à 2 francs mais également de multiples timbres-poste de 3 francs ou plus non perforés par négligence.



Paire de timbres-poste à 20F Pont du Gard avec perforation circulaire réalisée en 1933 par le bureau de poste de Dannemarie.



Bulletin d'expédition de colis postal (poids 1 kg) de Colmar pour Romanswiller du 10 mars 1938 affranchi à 3,90 F en timbres-poste (timbre Mermoz à 3 F pré-perforé) et 1 F en timbre fiscal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire