dimanche 3 janvier 2016

Du temps où Landau était bas-rhinoise

Landau in der Pfalz est actuellement une ville allemande de la Rhénanie-Palatinat. En 1515, en remplacement de Mulhouse qui s'allia alors à la Confédération des 13 Cantons (Suisse), elle rejoint la Décapode, une association des dix villes libres d'Alsace. Elle constitue donc, à elle seule, ce qui reste de l'Alsace allemande historique.

Le 24 décembre 1648, par les Traités de Westphalie, elle devient française. Elle le restera le 30 mai 1814 lors du 1er Traité de Paris, mais est perdue après les Cent-Jours lors du Congrès de Vienne du 9 juin 1815, confirmé par le deuxième Traité de Paris et rattachée au Palatinat rhénan bavarois.





Les marques postales et, le moment venus, les timbres de Bavière furent utilisés jusqu'au 31 mars 1920. Landau est située à 26 km de Wissembourg.



Lenain n° 1 : lettre avec correspondance du 3 novembre 1694 de Landau taxée 5 sols pour Reims. (format 11,5 x 6,5 cm), marque manuscrite : « deLandau » de 1690/96.



Lenain n° 2 : lettre avec correspondance du 14 mars 1723 de Landau pour Wissembourg (format estimé 10 x 7 cm), marque linéaire « DE LANDAU » de 23 x 3,5 mm de 1717, très proche du n° 2 de Lenain

Cette marque est très rare, deux lettres seulement connues. Elle figurait dans un catalogue de vente sur offres il y a une trentaine d’années lors de la dispersion de la collection de Wilfried Berger. (informations communiquées par H-O Streuber).



Lenain n° 3 (?) : lettre avec correspondance du 4 août 1739 de Landau taxée 8 sols pour Nancy (format 10,5 x 7 cm), marque linéaire « LANDAU » de 23 x 3,5 mm qui aurait été utilisée de 1734 à 1739.

Lenain signale une griffe semblable mais de 32 x 4,5 mm utilisée à compter de 1724.



Langlois n° 3 : lettre avec correspondance du 13 novembre 1761 taxée 4 sols pour Strasbourg (format 9 x 6,5 cm), marque « LANDAU » de 32 x 3,5 mm.

Non répertoriée dans le Lenain. Par contre les caractéristiques sont celles de la griffe du n° 3 de Langlois comme n'ayant été utilisée qu'en 1767 La période d'utilisation doit donc être élargie.

Caractéristiques : lettres épaisses et haut de la marque raccourci.



Langlois 3 ou Lenain (?) : lettre avec correspondance du 9 octobre 1760 de Landau taxée 8 sols pour Saint-Diez (Saint-Dye-sur-Loire) en Touraine (format 10,5 x 6,6 cm), marque linéaire « LANDAU » de 31 x 4 mm de 1760.

Nous ne pouvons livrer que les mêmes réflexions comme pour la lettre précédente.



Lenain n° 6 : lettre avec correspondance du 29 septembre (?) 1761 de Landau taxée 19 sols pour Saumur en enjou (Anjou) avec mention « parparis » manuscrite. (format 11,5 x 8 cm), marque linéaire « LANDAU. » de 18 x 3 mm (avec un point) de. 1750/62.


LES CATALOGUES

Pour identifier et classer les marques postales présentées, nous avons utilisé le catalogue de Lenain et celui de Langois. « Le » Lenain est incontournable. C'est la référence par excellence.

Mais il n'a repris que les marques qui ont servi avant la création des départements en 1790. Après cette année, nous nous sommes donc tourné vers Langlois.

Néanmoins on ne peut passer sous silence un comparatif entre les deux listes pour l'Ancien Régime. Et nous en arrivons à la conclusion qu'elles sont totalement différentes tant pour les formes, les mesures que les dates d’emploi. Ce qui nous laisse perplexe …




Cette présentation n'est que le début de l'article paru dans « Le Trait d'Union » n° 162 de septembre 2015. L'article complet comporte 22 documents sur 9 pages ainsi que la suite du catalogue.

Dans le prochain TU, nous vous entretiendrons du « Grand-Haut-Rhin » et notamment de Mulhouse, Montbéliard, Delémont et Porrentruy.

Votre participation est vivement souhaitée. Adressez-nous vos scans en 300 DPI en couleur ainsi que les informations d’identification.

Merci d’avance et à bientôt.

samedi 2 janvier 2016

"LE TRAIT D'UNION" n° 163

Bulletin trimestriel interne de l'association des SPécialistes en marques postales et oblitérations d'Alsace-Lorraine (SPAL), "LE TRAIT - D'UNION" n° 163" (4ème trimestre 2015) vient de paraître.

Constitué de 50 pages (dont 8 en couleurs) et richement illustré, son copieux sommaire est le suivant :

- A LA SPAL (mouvements, dates de réunion, vente sur offres, carnet familial, les études en cours, adresses mail, exposition et assemblée générale à Dorlisheim, exposition à Colmar)

- QUESTION

- PETITE ANNONCE

- NOUVEAUTÉS (actualité des bureaux, littérature)

- INFORMATIONS GÉNÉRALES (manifestations)




- DÉCOUVERTES ET ACTUALITÉS

A. LA POSTE FRANÇAISE (avant 1870) : timbres à date télégraphiques, marque "P55P / METZ" en rouge

B. LA POSTE ALLEMANDE (1870-1918) : un cachet de censure surprenant, un échantillon sans valeur, un timbre à date "Entlastet" de Mulhouse, indications manuscrites à Sierentz, un nouveau timbre à date à Haguenau, timbre-poste "Germania" avec publicité sur le miel du Ban Saint Martin

C. LA POSTE ENTRE 1940-1945 : les deux recettes auxiliaires urbaines de Metz

D. LA POSTE ENTRE 1940-1945 : carnet d'étiquettes de valeur déclarée pour colis postal de Hattstatt, carnet de 100 étiquettes "Dringend" (Urgent) pour les bulletins de colis postaux, imprimé du 4e échelon, des erreurs de tarifs à Kintzheim sur le courrier pour l'étranger

- LE TIMBRE D'ESSAI DE FEVRIER 1828 : Colmar, Forbach, Huningue, Thionville et Wissembourg

- DU TEMPS OU MONTBELIARD, PORRENTRUY, DELEMONT ET BIENNE ÉTAIENT HAUT-RHINOISES : faits historiques, Mulhouse, Montbéliard, le Mont Terrible

- L'OCCUPATION DU HAUT-RHIN PAR LES TROUPES ALLIES EN 1813-1818

- LES PRISONNIERS DE GUERRE ALSACIENS-LORRAINS AU JAPON 1914-1918

- NOS PETITS BUREAUX : Le Hohwald (67), Niderviller (57) et Munchhouse (68)

- DANS LES VENTES