dimanche 21 décembre 2014

Les présidents de la SPAL : Simon BLUM (1932/39)

Le 12 novembre 1932, plusieurs membres de la grande société philatélique "UNION 1877" de Strasbourg se sont réunis sur l'initiative de Henry BAUËR pour fonder une nouvelle association philatélique indépendante à laquelle ils ont donné le nom de "Société des Spécialistes en Timbres d'Alsace-Lorraine" (S.P.A.L.).

Les documents conservés par la SPAL nous apprennent que les premiers membres inscrits furent dans l'ordre alphabétique : MM. Henry BAUËR, Simon BLUM, Jacques DIEMER, Ernest DOLE, Louis FRANÇOIS, Dominique HORNUNG, Georges LAMY, Maurice LANGLOIS, Paul MULLER et Gaston TOURNIER.

Le comité fut ainsi constitué :
  • Président : Simon BLUM
  • Vice-président : Dr . Paul MULLER
  • Secrétaire général : Henry BAUÉR
  • Trésorier : Dominique HORNUNG.




M. Simon BLUM est né à Strasbourg le 19 septembre 1876, il y est décédé le 28 décembre 1966.

Il fut un des plus grands philatélistes alsaciens, il avait, après la première guerre mondiale, réorganisé l’ « UNION » dont il faisait partie depuis 1898.

Il présidait la SPAL jusqu'en 1939, mais la cheville ouvrière était bien M. Henry BAUËR, secrétaire général (1932-1939), que l'on peut considérer à juste titre comme le fondateur de la SPAL. II naquit le 05 février 1865 à Mertzwiller (Bas-Rhin).

Après avoir suivi les cours au Collège de Haguenau, Henry BAUËR quitte l'Alsace pour Paris où il travaille dans une maison de commerce. Pour compléter ses connaissances professionnelles et linguistiques, il passe deux ans en Angleterre et quatre ans à Barcelone.

En 1919, il est heureux de pouvoir retourner dans son pays natal où il continue son activité philatélique pour devenir le grand spécialiste pour la période 1870-71. Il dirige en même temps l'Union des Fédérations et Sociétés agréées d'Education Physique du Bas-Rhin.

Grâce à ses vastes connaissances linguistiques, il fut admis au Tribunal de Strasbourg comme interprète assermenté pour les langues allemande, anglaise, espagnole, italienne et portugaise et à partir de 1927 aussi comme expert philatélique officiel.

En 1933, il publie un ouvrage intitulé « Quelques études sur les Timbres-postes dits « d'Alsace-Lorraine » et sur les marques postales, oblitérations, franchises postales, etc. de la Guerre franco-allemande 1870-71 » (120 pages).

Rappelons encore que Henry BAUËR a rédigé la rubrique philatélique des « Dernières Nouvelles » et celle de bridge du « Journal d'Alsace-Lorraine ». Ses publications philatéliques se sont concentrées à partir de 1935 dans le « Bulletin Mensuel de la S.P.A.L. » qui est devenu la meilleure source sur l'activité de notre société, un témoignage objectif d'où nous tirerons de précieuses leçons et des souvenirs historiques.

Le premier numéro de ce bulletin a paru en octobre 1935. Dans son introduction, Henry BAUËR f ixe les buts de la SPAL. qui n'ont pas changé depuis et esquisse le programme de la publication (procès-verbaux, études philatéliques sur la période 1870-71, mots croisés, lots à vendre aux plus offrants, etc.).

Dès le début, l'éditeur du bulletin a présenté dans chaque numéro la biographie d'un éminent philatéliste français. Nous citerons les portraits de Simon BLUM, Maurice LANGLOIS, Henri KASTLER, Ernest DOLE,  Louis FRANÇOIS, Jacques LE PILEUR, Gérard GILBERT, Gaston TOURNIER et Théodore CHAMPION.

samedi 13 décembre 2014

"LE TRAIT D'UNION" n° 159

Bulletin trimestriel interne de l'association des SPécialistes en marques postales et oblitérations d'Alsace-Lorraine (SPAL), "LE TRAIT - D'UNION" n° 159" (4ème trimestre 2014) vient de paraître.

Constitué de 54 pages et richement illustré, son copieux sommaire est le suivant :

- A LA SPAL (mouvements, dates de réunion, les études en cours, cotisations)

- INFORMATIONS GÉNÉRALES (manifestations)

- PETITES ANNONCES

- COMMENTAIRES, PRÉCISIONS SUR UN ARTICLE PARU PRÉCÉDEMMENT

- NOUVEAUTÉS (bureaux temporaires)




A. LA POSTE ALLEMANDE (1870-1918) : lettre d'accompagnement de colis postal de Drulingen avec affranchissement exceptionnel, courrier local à Courcelles-Chaussy, cachet de retour au composteur, lettre d'Aumetz à destination d'un prisonnier de guerre au Chili, timbre local de Strasbourg avec perforation, nouveaux cachets de Lazarett, nouveau timbre à date des ambulants "BOUS / METZ", imprimé recommandé,

B. LA POSTE FRANÇAISE (1918-1940) : une lettre suspecte, à Saint-Hippolyte : une découverte ... et quelques questions,

C. LA POSTE ENTRE 1940-1945 : l'écho de Nancy envoyé de Ludwigshafen, timbre "Lothringen" n° 2 à 4 pf, bande pour journal de Metz pour la France, le timbre 3 RM type Hitler roue brun, commande d'annuaires téléphoniques, des lettres qui ont la cote, reprises des relations postales mi-novembre 1940, coupon-réponse international à Strasbourg 1

E. LA POSTE DEPUIS 1945 : livret insolite, libération de Sarreguemines, entier postal à destination du Luxembourg, lettre recommandée de Carling (Moselle) ni affranchie ni timbrée au départ

- NOS PETITS BUREAUX : Loudrefing (57), Gougenheim (67) et Urbès (68)

- NOUVELLES OBLITÉRATIONS EN MOSELLE 1940-1945

- LES BUREAUX D'ECHANGE DU COURRIER ENTRE LA FRANCE ET LA PRUSSE EN ALSACE-LORRAINE ET A PARIS ETRANGER 1818/1872 (8ème partie) : la période 1866-1872

- VENTE-ECHANGE N° 21

dimanche 7 décembre 2014

Les formulaires pour "signes de vie" en 1943-1945

Pour permettre aux populations civiles des villes touchées par les bombardements aériens au cours de la Seconde Guerre de mondiale d'informer leurs proches et le cas échéant donner une nouvelle adresse, le Directeur de la Reichspost mis en place le 1er décembre 1943 un système de correspondances urgentes sous forme de cartes postales appelées "Eilnachrichtkarten".

Deux modèles furent mis en service : un pour le courrier civil, un autre pour le courrier destiné aux militaires.



Recto d'un formulaire de signe de vie pour les civils



Recto d'un formulaire de signe de vie pour les militaires