samedi 28 décembre 2013

Le suivi d'une lettre

Reportage réalisé par Nicolas SCHIFF et Bastien MEYER sur le parcours d'une lettre en Alsace





samedi 21 décembre 2013

Lorsque la Poste faisait de la téléphonie

Généralement la plupart des magazines philatéliques présentent des photos de boîte aux lettres de France ou de pays étrangers afin de signaler leurs particularités.

C'est un élément postal indispensable pour la plupart des personnes qui envoient du courrier et donc attire forcément l’attention.

Les philatélistes et passionnés d'histoire postale ne sont pas insensibles à leur originalité et y portent un intérêt plus ou moins important.

Or dans son histoire, la Poste n'a pas fait que du traitement de courrier. Par le passé, on parlait plus souvent des PTT (Poste, Téléphone et Télégraphe) et, il devient maintenant exceptionnel de voir des éléments de télécommunications estampillés de ce logo et encore en place (mais pas forcément fonctionnel).




Raison pour laquelle, je vous présente cette photo prise à Mulhouse sur laquelle on voit 2 boîtes de répartitions téléphoniques, dit RPC, ayant le logo PTT.

A l'intérieur de celles-ci se trouve un dispositif de protection composé de fusibles protégeant les arrivées du câble Haute Rigidité (H.R.) et de parafoudres contre les surtensions intempestives.

La prochaine fois ne regardez pas que les boîtes aux lettres, d'autres éléments peuvent surprendre.


samedi 14 décembre 2013

Oblitération losange de points "SP2"

A partir de 1850 environ, les bureaux ambulants, installés dans des wagons postaux spécialement aménagés, oblitéraient le courrier qui leur était remis par des oblitérations en forme de losange de points comportant au centre les initiales de la ligne (départ + arrivée), suivies parfois du numéro du convoi.

On les rencontre parfois utilisés dans le mauvais sens de marche du train.

Le bureau ambulant circulant sur la ligne STRASBOURG - PARIS, oblitérait ainsi le courrier à partir de 1855 à l'aide d'un timbre comprenant les initiales "SP", suivies du numéro de convoi 1 ou 2.



Lettre de Strasbourg pour Bordeaux du 21 août 1857 avec timbre à date et oblitération de l'ambulant Strasbourg - Paris




Lettre de Strasbourg pour Nancy du 09 septembre 1855 avec timbre à date de la gare de Strasbourg et oblitération "SP 2" de l'ambulant Strasbourg - Paris


samedi 7 décembre 2013

Oblitérations de fortune à Strasbourg

Pour diverses raisons, il arrive que du courrier échappe à l'oblitération au départ, soit du bureau, soit du centre de tri.

Les timbres sont alors oblitérés à l'arrivée avec des moyens divers et variés : au crayon à bille, un timbre ou cachet qui ne comporte jamais de date.

En voici deux exemples traités à Strasbourg



Cette lettre est passée le haut en bas dans la machine à oblitérer, le timbre a échappé à l'oblitération de départ, il a été annulé à Strasbourg-Marseillaise à l'arrivée. 



Sur cette lettre, pas de raison apparente pour la non-oblitération au départ. C'est la PPDC de Strasbourg qui a annulé le timbre à l'arrivée.