samedi 30 juin 2012

Le catalogue des timbres à date d'Alsace-Lorraine (1870-1918)

Après plus de cinq années de travail, la SPAL vous présente ce nouveau catalogue qui recense toutes les oblitérations au sens large du terme, soit : 

- les marques manuscrites et les marques au tampon de 1870/1871,

- les timbres à date de 1870 à 1918 et jusqu'à la mise en service du matériel français, quelques fois jusqu'en 1922.



751 bureaux ou agences postales sont répertoriés : 192 dans le Haut-Rhin, 269 dans le Bas-Rhin et 290 en Lorraine.

Le catalogue recense 2.234 oblitérations qui se répartissent ainsi : 539 dans le Haut-Rhin, 810 dans le Bas-Rhin et 885 en Lorraine.

D'un format A4, ce catalogue se compose de 226 pages.

Prix public : 30 €
Prix pour les membres de la SPAL : 20 €

Port pour la France (par ouvrage) : 6 €
Port pour l’étranger (par ouvrage) : 9 €

Bon de commande du catalogue à télécharger : cliquer ici


samedi 23 juin 2012

Le timbre à date provisoire sans département de Logelbach réutilisé en 1940

Le timbre à date « LOGELBACH » sans mention de département a été mis en service durant le premier trimestre 1919. Il a été relevé jusqu’en mai 1921.

Ce timbre à date a curieusement été réutilisé en août 1940 durant une quinzaine de jours, lors de la réouverture du bureau de poste par l’occupant allemand.

La première date signalée est le 13 août 1940, avant même la mise en jour des timbres-poste d’occupation. La dernière date est le 2 septembre 1940.

Des cas similaires sont signalés dans le Haut-Rhin : à KRUTH (timbre à date hexagonal d’agence postal) et à MUNSTER (timbre à date circulaire de bureau de recette).



Oblitération du 13.8.40 (première date connue sous l’occupation) sur timbre fiscal français de 60 cts apposé sur une enveloppe de service servant au décompte et à la facturation par la Poste des communications téléphoniques pour la période comprise entre le 15 mai et le 15 juin 1940 (cette enveloppe est restée bloquée au bureau de poste pendant deux mois suite à l’interruption du trafic postal consécutive à l’invasion allemande mi-mai 1940).



Oblitération du 2 septembre 1940 (dernière date connue) sur lettre pour Strasbourg affranchie avec un timbre d’occupation de 12 pfennig.


jeudi 14 juin 2012

Un bloc de timbres sur le retable d'Issenheim

A l'occasion du 500ème anniversaire du début de la réalisation du retable d'Issenheim, La Poste va émettre un bloc-feuillet de trois timbres représentant des sculptures de Nicolas de Haguenau qui sont insérées dans la caisse du retable.




La vente anticipée de ce bloc sera assurée par deux bureaux temporaires, dotés d'un timbre à date grand format illustré avec mention "1er JOUR", du vendredi 15 au dimanche 17 juin 2012, de 09h00 à 17h00 :

- au Musée d'Unterlinden de COLMAR,



- au Couvent des Antonins à ISSENHEIM



Les associations philatéliques colmariennes proposeront aux visiteurs et aux collectionneurs différents souvenirs à l'occasion de ce premier jour d'émission : voir le blog de l'Amicale Philatélique et Marcophile Colmarienne.



Photographie Dernières Nouvelles d'Alsace (09 juin 2012)


samedi 9 juin 2012

Les marques postales des bureaux de distribution dans le Haut-Rhin (1819-1830)

A partir de 1819, les bureaux de distribution sont fournis par l’administration des Postes en marques linéaires comprenant :

- le numéro du département (66 pour le Haut-Rhin),

- l’indication de la localité en lettres italiques (dites « cursives »),

- en-dessous, en lettres majuscules, le bureau de direction de rattachement.

En 1830, l’administration donne l’ordre de limer le nom du bureau de rattachement.

Lorsque le port est payé par l’expéditeur, le bureau de rattachement appose sa marque linéaire de port payé.



Marque linéaire "66   /  Munster  /  COLMAR"



Marque linéaire "66  /  Thann  / CERNAY"


On connaît plusieurs cas de bureaux de distribution ayant changé de bureau de rattachement au fil des années.

Ainsi (voir reproduction ci-dessous), Wesserling est rattaché successivement au bureau de Cernay (1818-1825) puis à celui de Thann (1824-1825).



Lettre de Wesserling, avec bureau de rattachement "THANN" dans la marque postale du bureau de distribution et marque postale de port payé du bureau de rattachement de CERNAY. Lequel est le bon ... ?


Source : Etude III de la SPAL (33 pages) d’Edmond GUTEKUNST


samedi 2 juin 2012

Les timbres de boites rurales encore utilisées après 1872 dans la vallée de Kaysersberg

Lettres-timbres rurales ont été théoriquement créées en 1830, lors de l’installation des boites rurales dans l’ensemble des communes de France. Ces timbres n’apparaissent toutefois sur les correspondances déposées dans ces boites qu’à partir de 1835.

Lorsque le cachet est de forme ronde il s’agit d’un timbre de boite rurale, lorsqu’il est de forme carrée, c’est un timbre de boite urbaine.

Ces cachets seront utilisés jusqu’à l’occupation allemande de 1870. Après la réouverture des bureaux de poste par les prussiens, fin 1870, ces marques postales deviennent rares en Alsace-Lorraine.

Dans le Haut-Rhin, il semblerait que seuls deux bureaux du fond de la vallée de Kaysersberg aient continué à faire apposer les lettres-timbres sur le courrier : ORBEY (Urbeis) et LAPOUTROIE (Schnierlach).

Cette pratique a encore été relevée en 1875 comme le montre le pli ci-dessous.



 Lettre du 25 mars 1875 oblitérée à Lapoutroie avec lettre-timbre « B » de la boite rurale du Bonhomme.



Lettre de Lapoutroie du 27 décembre 1873 avec lettre-timbre « A » de la boite urbaine de Lapoutroie.



Lettre du 2 mai 1873 avec lettre-timbre « A » de la boire rurale de Labaroche, avec oblitération d’Orbey.