samedi 25 février 2012

La franchise postale par abonnement

La franchise postale par abonnement est un régime de franchise postale applicable dans les limites des trois départements du Bas-Rhin, Haut-Rhin et de la Moselle, hérité de l’annexion allemande.

Il concerne les envois ordinaires, recommandés, contre-remboursement, avec valeur déclarée, les recouvrements, les colis postaux relatifs au service de l’Etat, déposés et distribuables dans les limites des 3 départements précités, quel que soit le destinataire.

Les administrations bénéficiant de ce régime versent une indemnité forfaitaire à la poste, établie après une période de comptage.

Le système a été créé par une convention portant le n° 19 (que l’on retrouve sur le courrier) de 1887. Il fut maintenu dans les 3 départements en 1919 et sera utilisé jusqu’en 1996, sauf pour les tribunaux.

Source : Etude SPAL n° XXIII de décembre 1994 (31 pages) relative à la franchise postale par abonnement



Carte en franchise par abonnement du tribunal impérial cantonal (ou de première instance) de Colmar avec mention imprimée « fr. (frei) lt. (laut) Aversum Nr 19 / kaiserlisches Amtsgericht » (1901)



Lettre en franchise par abonnement de la manufacture de tabacs de Colmar (1955)


La SEITA (Société d'exploitation industrielle des tabacs et des allumettes) vendit en 1972 les locaux de la Manufacture des Tabacs à la ville de Colmar, qui finit par y installer d’abord un centre associatif puis, en 1990, un théâtre qui prend le nom de Théâtre de la Manufacture.


samedi 18 février 2012

Les postes locales privées alsaciennes (1886-1900)

L'interprétation d’une loi allemande de 1871 permit l’ouverture dans la plupart des grandes villes allemandes de postes locales privées. Elles acheminaient uniquement du courrier à l'intérieur des villes.

Trois villes furent concernées en Alsace : Strasbourg, Colmar et Mulhouse, une en Lorraine : Metz.

La poste privée de Strasbourg fut ouverte en 1886 par Joseph Senn ; elle changera huit fois de propriétaire jusqu’en 1900, ce qui entrainera de très nombreuses émissions de timbres-poste, entiers postaux et autres.

Une seconde entreprise (« Privat Briefverkehr Hansa ») fonctionnera également à Strasbourg de 1892 à 1898, mais le bureau connut de nombreuses difficultés.




La « Stadt-Brief Beförderung » de Colmar fut ouverte le 21 mai 1896. Elle changea de propriétaire en 1897 mais cessera son activité un an plus tard.




A Mulhouse, le premier bureau de poste privée fut ouvert par H.C. Herion en novembre 1895 ; il revendit l'entreprise à Edouard Reich en 1896 pour quelques milliers de Mark.




L'ensemble des timbres, entiers postaux et oblitérations utilisés par les postes privées d’Alsace-Lorraine sont répertoriés dans le chapitre 5 du Catalogue d’Alsace-Lorraine des cachets et marques postales publié par la SPAL en 1983 (épuisé)

samedi 11 février 2012

Les oblitérations de la poste ferroviaire allemande

A partir de 1883 fut organisée en Allemagne une uniformisation progressive des timbres à date utilisés par la poste ferroviaire.

Ceux-ci se reconnaissent facilement grâce à leur forme caractéris-tique ovale. Ils portent en haut le nom de la gare de départ et d’arrivée de la ligne, parfois une 3e gare de transit en cours de route (voir exemple ci-dessous).

Au centre figure la mention « BAHNPOST » (poste ferroviaire) et le mot « ZUG » ou l’abréviation « Z » suivis du numéro du convoi (les numéros sont en principe pairs dans un sens et impairs dans l’autre). En dessous figure la date.

Il existe un Alsace-Lorraine de très nombreuses lignes en raison de l’existence d’un réseau ferroviaire très dense, dont des lignes internationales vers la France, le Luxembourg, la Suisse et bien sûr l’Allemagne.

Ces timbres à date continuèrent à être utilisés pendant plusieurs mois après la libération en 1918, pour oblitérer les timbres-poste français.



Timbre ferroviaire « METZ-PAGNY » convoi 1077 du 12 juin 1904 pour Conflans-Jarny sur carte postale taxée à l’arrivée en raison d’un affranchissement insuffisant. Ce cachet a été répertorié dans les travaux de la SPAL de 1898 à 1908 ; quatre autres numéros de convois sont connus.



Timbre ferroviaire « STRASSBURG-MOLSHEIM-SCHLETTSTADT » (convoi n° 46) sur carte postale de Scherwiller du 25 juillet 1919 affranchie avec des timbres-poste français type Semeuse.


samedi 4 février 2012

Les marques postales de port payé ornées dans le Haut-Rhin

Jusqu’en 1792, les tampons utilisés dans les bureaux de poste étaient de fabrication locale.

Deux bureaux de poste du sud de l’Alsace ont apposé sur le courrier expédié en port payé (port acquitté par l’expéditeur) des marques postales ornées de forme circulaire : HABSHEIM (à partir de 1775 environ) et HUNINGUE (à partir de 1760 environ).

On relève une forte ressemblance entre les deux marques postales ; les tampons ont peut-être été fabriqués par la même personne.






Le cachet utilisé à Huningue sera remplacé, après 1792, par un nouveau tampon avec empreinte circulaire « PORT PAYE / 66 DHUNINGUE », avec le numéro du département (« 66 » pour le Haut-Rhin).