mardi 15 novembre 2011

Les bons pour un paquet en franchise postale

En 1952 a été mise en service une formule illustrée destinée aux colis, n'excédant pas le poids de 3 kg, adressés aux militaires bénéficiant de la franchise postale.




La partie supérieure était conservée par le bureau de poste recevant le colis. La partie inférieure était une étiquette à coller sur le colis. Elle était gommée, dentelée horizontalement et non dentelée verticalement. C’est cette étiquette qui constituait le timbre de franchise militaire.

A sa gauche figurait toujours la mention "Étiquette à coller sur le paquet" accompagnée d’une flèche tournée vers la droite. La mention inscrite à droite, dans le cadre, est passée de 2 à 3 lignes : "FRANCHISE POSTALE / (Loi du 24 Mai 1951)" puis "FRANCHISE POSTALE / Art. D 75 et D 76 / du Code des Postes & Télécommunications".



Partie supérieure d'un bon pour un paquet en franchise postale avec cachet de l'Ecole Militaire de Strasbourg et timbre à date de Thionville Annexe Mobile N° 1 (13/12/1968)


Dans le même temps, les inscriptions figurant au bas du talon, au dessous de l’adresse de l’expéditeur, ont varié de 3 à 6 lignes.

En 1964 a été mis en service un timbre de franchise militaire pour colis aérien. L’étiquette comportait, à droite, la mention "PAR AVION - PACIFIQUE" puis la simple mention "PAR AVION" afin de permettre une utilisation plus large. Ce timbre était destiné à l’affranchissement des colis adressés de métropole aux militaires servant dans le Pacifique ou d’autres territoires lointains.



Partie supérieure d'un bon pour un paquet en franchise postale par avion avec cachet de la Base Aérienne 181 d'Ivato (Madagascar) et timbre à date de Montigny les Metz Jeanne d'Arc (16/02/1972)


Les postiers se sont le plus souvent dispensés d’annuler les timbres de franchise militaire qui, séparés de leurs talons, perdaient automatiquement leur pouvoir d’affranchissement. Cependant dans un certain nombre de bureaux, la figurine a été oblitérée au départ ou en transit du timbre à date ou de la griffe postale.

Les étiquettes ayant réellement circulé sur des paquets sont rarissimes car les emballages n'ont pas été conservés. Les talons oblitérés du timbre à date du bureau expéditeur le sont encore plus car ils devaient être archivés par ces mêmes bureaux.

Les bons pour paquet en franchise ont été supprimés le 1er juillet 1972, suite à une augmentation de la solde des militaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire